Mondial : petite finale entre le Maroc et la Croatie

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Qui de la Croatie ou du Maroc trouvera les ressources physiques et mentales pour se remotiver et aller chercher la troisième place ? Les battus du dernier carré s’affrontent ce samedi à 11 heures dans la “petite finale” du Mondial 2022.

En demi-finale, la Croatie, vice-championne du monde en titre, a été surclassée par l’Argentine (3-0), tandis que le Maroc est tombé sans démériter face au tenant du titre, la France (2-0), qui défiera l’Albiceleste pour le titre dimanche 18 décembre (11h00).

Après quelques réponses convenues, le sélectionneur marocain Walid Regragui a laissé vendredi 16 décembre revenir au galop son naturel qui a ravi les médias durant un mois : “Pour moi, on est à la place du con quand on est troisième ou quatrième”, dit-il. “On ne retient que les vainqueurs”.

Hors des pays concernés, il n’est pas certain que beaucoup de supporters puissent citer les troisièmes des dernières Coupes du monde, la Belgique (2018), les Pays-Bas (2014) ou l’Allemagne (2010 et 2006).

Mais “ça serait bien de ramener une médaille à la maison”, a concédé le jeune sélectionneur marocain, qui restera une des stars de ce Mondial, le premier à avoir porté une équipe africaine jusqu’en demi-finale. Le tout en éliminant de la compétition plusieurs grands noms, la Belgique, l’Espagne puis le Portugal de Cristiano Ronaldo.

Les Croates, eux, assurent que la motivation sera bel et bien là. Pour ce petit pays de moins de 4 millions d’habitants, ramener une troisième médaille en sept éditions, après le bronze de 1998 et l’argent de 2018, est en soi un immense succès. Et leur entraîneur Zlatko Dalic ne croit pas à un manque d’envie de ses adversaires : “Ils sont très motivés”, note-t-il. “C’est un énorme match pour eux aussi”.

Respect réciproque

Reste à savoir si les corps suivront pour ce 7e match en un mois. Le capitaine du Maroc, Romain Saïss, diminué et sorti en demi-finale, sera absent en charnière centrale, un coup dur pour le Maroc dont la défense a été pour beaucoup dans son épopée.

Côté croate, plusieurs titulaires sont incertains, comme le défenseur central Josko Gvardiol, une des grandes révélations du tournoi, ou le milieu Marcelo Brozovic.

Ce match sera aussi très vraisemblablement le dernier dans un Mondial de Luka Modric, 37 ans, un des plus grands joueurs des 15 dernières années. Reverra-t-on le Ballon d’Or 2018 sous le maillot à damiers, notamment à l’Euro 2024 ? Dalic a affiché son optimisme sur ce sujet, ajoutant : “Ce sera sa décision”.

Les deux équipes se sont déjà affrontées dans le tournoi, en phase de poules, pour un triste 0-0. Mais ce ne sera pas le même match, ont assuré à l’unisson Regragui et Dalic. “Ce sera un adversaire beaucoup plus difficile qu’au premier tour”, a expliqué le Croate. “Ils n’ont peur de personne. Le Maroc est la plus grosse surprise de cette Coupe du monde”.

Pour leur entrée dans la compétition, les deux équipes avaient “beaucoup calculé, il y a eu beaucoup de respect pour prendre au moins un point et avancer dans la compétition. Demain (samedi 17 décembre), je pense que ce sera plus débridé, il y aura plus d’espaces”, a renchéri le Marocain.

Si les Marocains seront une nouvelle fois beaucoup plus nombreux en tribune, le match devrait donner lieu à une grosse ambiance avec deux publics très chauds qui feront la fête quoi qu’il arrive. En attendant de fêter au pays le retour de leurs héros.

NewsAmericasNow.com