Améliorer la coopération avec Sainte-Lucie pour combattre l’insécurité

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Jean-Michel Hauteville [email protected]

Philip J. Pierre, le Premier ministre saint-lucien, a fait le déplacement vers la Martinique hier. • PHOTO JEAN-MICHEL HAUTEVILLE

Le premier ministre de Sainte-Lucie, accompagné d’une délégation venue de l’île voisine, a rencontré hier le préfet de la Martinique et les responsables des forces de sécurité sur notre île. Objectif : lutter contre la criminalité organisée entre nos deux territoires. Selon un plan d’action qui devrait être préparé cette semaine, les premières patrouilles mixtes à nos frontières pourraient voir le jour dès janvier prochain.

Renforcer les échanges afin de lutter ensemble
contre la criminalité transfrontalière et de faciliter la
coopération judiciaire de part et d’autre du canal de Sainte-Lucie
: telles étaient les priorités abordées lors d’une réunion
tripartite, mercredi 14 décembre au matin, entre des représentants
de l’État, des élus martiniquais et une délégation venue de notre
île voisine, dans les locaux de la préfecture, à Fort-de-France.
Une rencontre qui semble tomber à pic, compte tenu du contexte
actuel d’insécurité accrue, sur fond de trafics d’armes et de
drogue entre la Martinique et les îles voisines, avec leur
corollaire, à savoir une recrudescence des faits de violence et des
homicides, tant sur notre territoire que dans une grande partie du
bassin caribéen.

Cette matinée de travail a été fructueuse.
« Sainte-Lucie va travailler de façon conjointe avec nos amis
en Martinique », a déclaré Philip Joseph Pierre, le Premier
ministre saint-lucien, à l’issue de plus de trois heures de
rencontre. « Les deux pays doivent travailler ensemble »,
a ajouté le leader travailliste en créole. Pour Philip
J. Pierre, les priorités en matière de coopération se situent
dans la formation des forces de sécurité dans son pays, ainsi que
dans l’accélération des extraditions. « Nous sommes en train
de faciliter le processus pour renvoyer les criminels qui sont
recherchés par les autorités en Martinique. Nous faciliterons la
coopération entre les forces de sécurité à Sainte-Lucie et les
f

NewsAmericasNow.com